fbpx

Aggression du Maire de Magnières: Il a été ensanglanté après l’attaque vicieuse de 10 jeune

Dans une nuit effroyable, le Maire de Magnières subit une aggression brutale. Dix jeunes déchaînés, indifférents à son statut, l’ont violemment agressé lors d’une intervention pour tapage nocturne. Découvrez cette histoire choquante.

L’Aggression brutale du Maire de Magnières: L’Horreur au cœur de la Nuit

Magnières, une petite ville paisible au sud de Nancy, a été le théâtre d’une scène d’horreur et d’indignation. Dans une nuit noire, son édile, qui tentait simplement de rétablir le calme lors d’un tapage nocturne, a été brutalement agressé. Le maire avait dû intervenir face à une dizaine de jeunes, fêtant un anniversaire bruyamment dans la salle des fêtes communale. Son rôle de garant de la tranquillité publique allait le mener dans une situation dramatique.

Alors que la petite ville de près de 300 habitants dormait, une fête battait son plein. Le maire de Magnières, habitant en face de la salle des fêtes, était aux premières loges de ce tapage nocturne. Il appelle les gendarmes, puis se dirige vers la salle pour exiger l’arrêt des festivités. Son intervention n’est pas bien reçue, et il reçoit une première gifle.

Le Maire de Magnières en sang par 10 jeunes lors d'une intervention
Le Maire de Magnières en sang par 10 jeunes lors d’une intervention

Maire de Magnières tabassé: l’horreur après l’intervention

Après avoir reçu une gifle, Édouard Babel, le Maire de Magnières, tente de quitter la salle mais est poursuivi par le groupe de jeunes. « Ils m’ont mis au sol et m’ont tabassé », déclare-t-il, affirmant que la situation aurait pu devenir plus grave sans l’intervention des riverains et des amis. « Ils savaient que j’étais le maire et ça leur a fait ni chaud ni froid. »

La suite de l’agression est encore plus dévastatrice pour l’édile, qui porte de multiples contusions. Il a été hospitalisé et a déposé plainte pour cette agression à Magnières. Mais au-delà des blessures physiques, le traumatisme psychologique est immense :

J’ai eu la peur de ma vie. C’est très dur, c’est de la violence gratuite. Je n’ai rien demandé.

Après avoir été violemment attaqué et battu par le groupe de jeunes, le maire de Magnières s’est retrouvé allongé sur le sol, couvert de coups et d’ecchymoses. L’agression aurait pu s’aggraver sans l’intervention de voisins et d’amis inquiets. En repensant à cette horrible épreuve, le maire exprime sa profonde peur et le caractère insensé de la violence qui lui a été infligée. “J’ai vécu la peur de ma vie.

Les conséquences de l’agression du Maire de Magnières: une salle des fêtes dévastée et des clés disparues

La salle des fêtes, théâtre de ce sinistre événement, a été laissée dans un état déplorable. « Il va nous falloir une journée pour la remettre en état. Ils sont partis avec le trousseau de clés », regrette Édouard Babel. Suite à cette soirée tragique, l’arrêt de la location de cette salle sera soumis au vote lors du prochain conseil municipal.

C’est vraiment triste, mais nous n’avons pas le choix. Nous n’y gagnons rien

C’est extrêmement dur, c’est une violence insensée. Je n’ai rien demandé de tout cela”. Les blessures physiques ne sont pas les seules cicatrices laissées ; le traumatisme psychologique est profond, laissant le maire aux prises avec les conséquences de cet incident choquant.

https://www.instagram.com/entrevuefr/

Cette nuit de terreur a profondément ébranlé Magnières et son Maire Édouard Babel. L’agression du Maire de Magnières, passé à tabac lors d’une intervention, met en lumière une violence insoupçonnée au cœur de cette petite ville. Au-delà des blessures physiques et du traumatisme psychologique, cette agression a des conséquences durables sur la communauté locale, avec notamment une salle des fêtes vandalisée et la fin possible de sa location.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *