fbpx

Vidéo : les révélations glaçantes de la femme qui a dénoncé Abaaoud

Il prévoyait de s’attaquer au Centre Commercial, au commissariat de police ainsi qu’à une crèche de la Défense… Ce sont des révélations glaçantes qu’a fait Sonia (le prénom à été changé) sur l’antenne de RMC, celle qui, par un coup de téléphone, a permis aux forces de l’ordre de localiser Abdelhamid Abaaoud au lendemain des attentats de Paris et de lancer l’assaut de Saint Denis.

 

Cependant, la jeune femme, alors que le commanditaire des attentats de Paris a été neutralisé, annonce qu’elle n’a “plus de vie”, vivant sans cesse sous la menace permanente, ayant peur “des représailles”.

Sonia, témoin clé dans l’assaut de Saint Denis, a décidé de raconter les détails de sa rencontre avec Abbaoud à RMC/BFM TV. Le dimanche 15 novembre, vers 21h30, la jeune femme est dans une voiture avec son amie Hasna Aït Boulahcen, cousine d’Abdelhamid Abaaoud, à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). Très prudent,  Abaaoud demande qu’un sms soit envoyé avec un code de confirmation le «1010» avant de sortir de derrière un buisson : «Il avait un bob sur la tête, des baskets oranges, un bombers, pour moi c’était un Roumain. Il avait le sourire, il ne ressemblait pas du tout à un terroriste» raconte Sonia.

Mais ce que ce témoin clé de l’assaut de Saint Denis va confier par la suite est glaçant. Selon elle, Abbaoud était fier de dire “Les terrasses, c’était moi” : “Il raconte ça comme s’il racontait qu’il est parti faire les courses et qu’il avait trouvé un baril de lessive en promotion. Il est content de lui, voilà” avant d’expliquer que le djihadiste ne compte pas en rester là. Le commanditaire des attaques de Paris avait annoncé à Hasna Aït Boulahcen qu’un centre commercial, un commissariat et qu’une crèche de La Défense seraient les prochaines cibles.

Sonia prend alors son courage à deux mains : “Elle me dit c’est jeudi et dans ma tête je me dis je sais que je vais les en empêcher“, composant le 197, numéro d’urgence mis en place par le ministère de l’Intérieur. Elle livrera ainsi des renseignements précieux aux enquêteurs et aux forces de l’ordre permettant l’assaut de Saint Denis.

 

Entrevue vous propose de découvrir le document RMC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *