fbpx

Rugby : Philippe Saint-André “assume” et va “couper avec le rugby pro”

Dans un entretien avec L’Équipe, Philippe Saint-André revient sur la déculottée des Bleus face aux All Blacks et avoue au quotidien sportif qu’il va “prendre du recul”.

 

Le choc a été dur à encaisser… Ce week-end, la France a été éliminée en quart de finale de la Coupe du monde de rugby face à une équipe Néo-Zélandaise qui n’a eu aucune pitié. Cette marée noire des All Blacks, laissant les Bleus déroutés et humiliés au coup de sifflet final avec un score de 62 à 13 a provoqué l’ire des internautes sur les réseaux sociaux.

Ce matin, Philippe Saint-André revient sur la déroute française à Cardiff dans les colonnes de l’Équipe. Le sélectionneur français, abattu, raconte sa déception et son besoin de souffler : “Je vais couper, m’occuper de ma famille”, avoue-t-il “pour l’instant, le rugby pro et la compétition, je vais couper. Cependant, l’homme de 48 ans assume, comme le prouve cette interview au quotidien sportif, seulement 48 heures après l’humiliation des Bleus face aux All Blacks : “Quand tu prends 60 points comme ça, tu ne peux pas être fier. Mais on est un sport qui a ses valeurs, il faut rester digne dans la défaite comme dans la victoire. Après, je suis là, j’assume, j’ai accepté le poste, j’ai pris le paquet cadeau avec le ruban, tout.”

Violemment sifflé en fin de match, Philippe Saint-André, dont ce match était son dernier à la tête des Bleus, après quatre ans de mandat, se voyait pourtant aller loin dans la compétition :Je me voyais champion… On s’est préparé pour l’être mais on est tombé sur des équipes meilleures.” Avant de lancer un dernier défi aux médias et aux professionnels du rugby : “Je laisserai tous les intellectuels, les grands penseurs, analyser, re-analyser, et trouver…  Je n’ai pas envie de prendre des faux-semblants, de ne pas assumer. Quand tu prends 60 points tu ne vas pas donner de leçons. Quand tu vois tous les quarts de finale, il y a un fonctionnement qui marche mieux que l’autre, malheureusement pour nous.”

Aujourd’hui, à Guy Novès de relevé le niveau de l’équipe de France de Rugby, en vue de la prochaine Coupe du Monde au Japon en 2019. Le maire de Londres, Boris Johnson, lui, est déjà prêt…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *